Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Campagne nationale de sensibilisation aux troubles bipolaires

 En 2017, la fondation FondaMental et l'association ARGOS 2001, qui soutiennent les personnes touchées par la maladie, s'associent pour des opérations de sensibilisation. Le thème : « Osons la prévention ! ». Sous l'égide du ministère des Affaires sociales et de la santé, deux journées dédiées ont lieu les 29 et 30 mars à la Cité des sciences, à Paris (19e). Sur le web, une première campagne digitale d'information sur la maladie, intitulée Territoires bipolaires, sera lancée.Une campagne d'information en ligne lancée jeudi propose de "vivre" le quotidien des quelque un million de Français atteints de troubles bipolaires, maladie psychiatrique très invalidante mais mal connue et souvent stigmatisée.

 

Des troubles de l'humeur

Dans l'imaginaire collectif, la bipolarité s'apparente à un comportement lunatique et à des changements d'humeur rapides. La réalité est plus complexe. Anciennement appelés « psychoses maniaco-dépressives », les troubles bipolaires appartiennent à la catégorie des troubles de l'humeur. Ils se caractérisent par l'alternance entre des phases d'exaltation, avec une augmentation de l'énergie et des activités (ce qu'on appelle la manie ou l'hypomanie) et des périodes de baisse de l'humeur (dépression), qui entraînent des difficultés importantes au niveau de la pensée, des actes, des émotions, du comportement et de l'état de santé global.

 

Campagne nationale de sensibilisation aux troubles bipolaires

Pathologie invalidante

En France, la Haute autorité de la santé estime entre 650 000 et 1,6 millions le nombre de personnes atteintes de ces troubles qui apparaissent majoritairement entre 15 et 25 ans. Les personnes bipolaires vivraient par ailleurs 10 à 20 ans de moins que la population générale, principalement à cause d'un retard de dépistage, selon un rapport de la Cour des comptes. Des chiffres qui expliquent sans doute pourquoi l'OMS (Organisation mondiale de la santé) place la bipolarité parmi les dix pathologies les plus invalidantes. Insuffisamment prises en charge, les personnes qui en sont atteintes restent encore très exposées à des pathologies, notamment cardio-vasculaires, associées à leurs troubles psychiques. Ce qui ne fait qu'accroître les difficultés d'insertion professionnelle et sociale.

Cette pathologie est généralement prise en charge avec un traitement régulateur de l'humeur, des psychothérapies spécialisées et le respect d'une bonne hygiène de vie.

La campagne inclut aussi une "cartographique de la maladie", pour découvrir ses symptômes: troubles du sommeil, repli sur soi, mélancolie, achats compulsifs... On apprend par exemple que 25% à 60% des patients bipolaires feront au moins une tentative de suicide dans leur vie.

Améliorer la prévention

Pour freiner l'évolution chronique de la maladie, des réponses médicales, associatives et médico-sociales existent. ARGOS 2001 et FondaMental l'affirment haut et fort : « Il convient de soutenir et d'encourager » les personnes touchées. D'où l'intérêt, à l'occasion de la journée mondiale qui leur est dédiée, de miser sur des opérations de prévention et d'encourager la recherche.

L'information  des jeunes et de leur entourage est essentiel

Une vidéo à l'adresse https://www.territoiresbipolaires.com/ et sur les réseaux sociaux informe le plus grand nombre mais cible surtout les jeunes, car "la méconnaissance, la stigmatisation et les préjugés qui entourent toujours les troubles bipolaires sont un frein à l'accès aux soins", expliquent la Fondation Fondamental et l'Association Argos 2011.

Dans une vidéo interactive, le spectateur peut, d'un simple clic ou en retournant son téléphone portable, passer de la phase "down" (dépressive) d'un malade à sa phase "up" (maniaque).

Dans la première version, Thomas, en jogging sur son canapé, semble apathique. Des assiettes vides, du courrier et des poubelles s'accumulent dans son appartement. Il ne veut ni ouvrir sa porte ni répondre au téléphone.

Volte-face dans l'épisode maniaque: le jeune homme est exalté, rigole et parle tout seul, mange pour quatre, change dix fois de tenue, multiplie les achats...

Excellent court métrage impressionniste "Loving Vincent" sous https://www.youtube.com/watch?v=47h6pQ6StCk

Tag(s) : #Santé, #handycap quotidien, #Cerveau

Partager cet article

Repost 0